TOME 11

LA DÉFENSE DE OS PRIMÉS

paru en 1994 aux éditions Dupuis.

Peut-être l'ignoriez-vous, mais avant d'exercer la profession de fossoyeur, Pierre Tombal a d'abord travaillé dans l'hôtellerie... au service d'une clientèle de défunts, cela va de soi... Il pensait que travailler pour une grande maison serait plus rentable, mais il s'est vite rendu compte de la réalité du terrain: il bossait comme une bête de somme, sans la moindre considération pour sa personne, et tout ça pour des clopinettes. Lassé, il a vite décidé de quitter cet enfer pour s'installer à la campagne, au calme, et s'occuper de son cimetière. Mais contrairement aux apparences, son travail actuel est loin d'être tranquille: entre les caprices de ses pensionnaires, les disputes des couples enterrés dans des caveaux communs, ou encore ce squelette qu'il prête au collège pour le cours de biologie qui se paye une dépression parce qu'il va être remplacé par une carcasse en plastique, il n'a guère le temps de souffler. Qu'importe si ça n'est pas tous les jours facile, c'est le métier qu'il a choisi et il s'en acquitte de la manière la plus consciencieuse possible.

Vous en prendrez bien un extrait ?

ÇA ARRIVE BIENTÔT !

Derrière l'album